Test Dell Inspiron 16 Plus : notre avis


Il existe de nombreux ordinateurs portables de 15,6 pouces, mais les
modèles 16 pouces tels que le Dell Inspiron 16 Plus sont plutôt rares. On
compte le

Macbook Pro
d’Apple, le LG Gramme 16 et le ThinkPad X1 Extreme de Lenovo, ainsi qu’une
poignée d’ordinateurs portables de jeu. Ces modèles ont tous un autre point
commun que leur taille d’écran : ils sont plus chers que l’Inspiron 16
Plus, qui démarre à moins de 1 000 euros.

La diagonale de 16 pouces est avantageuse pour disposer de plus d’espace
pour travailler et généralement d’un clavier et d’un pavé tactile plus
spacieux, ce qui est le cas de l’Inspiron 16 Plus. Sa taille et son poids
sont à peu près identiques à ceux du MacBook Pro 16 pouces. Sa finition en
aluminium, ses bords d’écran fins et son design épuré lui confèrent un
aspect et un ressenti premium.

La configuration de base du Dell Inspiron 16 Plus débute à 999 euros (849€ en promotion à l’heure où ce test est publié) avec
un processeur Core i5 de 11ème génération, 8 Go de Ram, 512 Go
de SSD et une puce graphique Intel UHD. On peut passer sur un Core i7,
avoir 16 ou 32 Go de Ram et 1 To de SSD. Pour la carte graphique, Dell
propose trois options : GeForce RTX 3060 avec 6 Go de mémoire, GeForce RTX
3050 Ti avec 4 Go ou une GeForce RTX 3050 avec 4 Go. La configuration la
plus haut de gamme est facturée 1 649 euros, ce qui reste largement plus
abordable que le MacBook Pro 16 pouces qui débute à 2 699 euros. Nous avons
testé la version avec un Core i7, 16 Go de Ram, 512 Go de SSD et la GeForce
RTX 3050 à 1 299 euros.

Que les choses soient claires, cet Inspiron n’a pas la même qualité de
fabrication que le MacBook ou même les
XPS 15 ou 17 chez Dell. Bien que le châssis soit en métal, le couvercle n’a pas la
rigidité d’un ordinateur portable haut de gamme et il y a aussi une
certaine flexibilité au niveau du clavier. Mais si vous recherchez plus de
performances de traitement et de graphisme dans un ordinateur qui n’est pas
un portable de jeu ou aussi cher que les autres options de 16 pouces, cet
Inspiron est tout désigné.

Son autonomie de 10 heures et 11 minutes à notre test de streaming vidéo
est remarquable si l’on prend en compte le fait qu’il est équipé d’un carte
graphique dédiée.

Il peut être rechargé via son port USB-C Thunderbolt 4 ou son alimentation
de 130 watts avec son connecteur dédié. Et, bien qu’il s’agisse d’un
ordinateur portable à usage général ou destiné aux créatifs pour des
travaux de photo, de vidéo et de graphisme, il peut également être utilisé
pour le jeu lorsqu’il est configuré avec les GPU 3050 ou 3060. Notez que ce
modèle utilise les pilotes Nvidia Studio et non des pilotes optimisés pour
les jeux vidéo.

L’écran de 16 pouces est bon pour les besoins créatifs basiques. Sa
luminosité est de 291 nits, juste en dessous de sa valeur nominale de 300
nits, ce qui aurait pu être un problème avec un écran brillant, mais la
finition mate minimise les reflets. L’écran couvre 100% de la gamme de
couleurs sRVB et 81% de la gamme Adobe RVB. Dommage que Dell ne propose pas
d’autres options comme un écran tactile ou un écran plus lumineux.

Dell n’a pas lésiné non plus sur le clavier et le pavé tactile. Tous deux
sont spacieux et agréables au toucher. Les touches rétroéclairées du
clavier ont une course de 1,3 mm et sont dynamiques. Le pavé tactile est
lisse et précis et nous n’avons pas rencontré de problèmes avec la paume de
la main ou de sautillement du curseur. On apprécie également la présence du
lecteur d’empreintes digitales dans le bouton d’alimentation. La webcam,
les micros et les haut-parleurs intégrés sont à la hauteur de ce que l’on
trouve habituellement à ce prix : corrects mais sans plus. La webcam
possède un obturateur physique pour préserver la confidentialité en dehors
des sessions de chat vidéo.

Dans sa configuration la plus légère avec un Core i5 on pourrait le comparer avec le Huawei Matebook D16 sous AMD Ryzen 5 dont il se rapproche de la tarification. Si l’on écarte le MacBook très couteux, et que la priorité est la mobilité on peut se tourner vers le très léger LG Gram 16 qui propose lui aussi une bonne autonomie pour cette taille d’écran.

Conclusion

Année après année, la frontière entre les ultraportables XPS haut de gamme
de Dell et ses modèles Inspiron grand public s’amenuise. Il existe encore
des différences nettes dans les matériaux, la qualité de finition et les
options de composants, mais les portables comme l’Inspiron 16 Plus donnent
vraiment l’impression d’acheter un produit haut de gamme à un prix
inférieur.



Article de CNET.com adapté par CNETFrance
/ Image : Josh Goldman/CNET



Source link