Test Asus ZenFone 8 : notre avis


Asus a pris l’habitude de sonder sa communauté avant, pendant et après le développement d’un nouveau produit. Lorsque l’entreprise taïwanaise a interrogé ses fans sur la taille de leur prochain smartphone, 39% d’entre eux ont déclaré vouloir un téléphone affichant une diagonale d’écran comprise entre 5,8 et 6 pouces. Des chiffres qui traduisent une réelle demande à laquelle Asus a choisi de répondre avec le ZenFone 8. La firme estime que la concurrence ne prend pas que de bonnes décisions : processeur milieu de gamme sur le Pixel 5, format 21 : 9 du Sony Xperia 5 Mark III trop long et batterie de l’iPhone 12 mini trop petite. Son nouveau smartphone calque les dimensions du Zenfone 3 et se met techniquement à niveau pour offrir une expérience haut de gamme.

Long de 148 mm et large de 68,5 mm, le ZenFone 8 s’inspire du format du ZenFone 3 qui s’étend sur 147 mm et 74 mm. Pour comparer, voici les dimensions de ses rivaux :

Sur la balance, le ZenFone 8 affiche un poids de 169 grammes, ce qui en fait sans aucun doute le smartphone 5G le plus léger du marché.

Nous n’avons logiquement rencontré aucun problème pour manipuler le smartphone d’Asus avec une seule main. Le constructeur a même travaillé son interface pour que tous les éléments soient facilement accessibles du pouce. Toujours dans le but de faciliter la préhension, le dos du ZenFone 8 est légèrement incurvé. On apprécie les finitions mates de l’appareil qui est vendu dans les coloris Obsidian Black et Horizon Silver. Ajoutons qu’il est certifié IP65/IP68 et qu’il s’appuie sur une protection Gorilla Glass Victus, la dernière génération de Corning.

L’écran de l’Asus ZenFone 8 affiche une diagonale de 5,9 pouces. On peut lui reprocher son menton un peu trop visible mais on profite d’une belle surface sur un châssis de petite taille. La bulle qui abrite la caméra avant se fait vite oublier.

Pour en revenir à l’afficheur, il s’agit d’une de AMOLED d’une définition de 1080 x 2400 pixels qui épouse un format 20:9. Le ratio 21:9 est l’un des seuls points faibles du Xperia 5 Mark III selon Asus. Pour le reste, Delta E inférieur à 1, couverture à 112% de l’espace DCI-P3, résolution de 445 ppp, HDR10+, 120 Hz, luminance maximale de 1100 nits, l’écran du ZenFone 8 paraît cocher toutes les cases. En pratique, difficile d’être déçu, le smartphone offre une très belle qualité d’image par défaut. L’écran est également ultra réactif, avec un taux d’échantillonnage tactile de 240 Hz et un temps de réponse de 1 milliseconde. Il y a également un lecteur d’empreintes digitales intégré. Si l’on prend tout cela en considération, le ZenFone 8 dispose d’un écran fantastique pour son prix.

Asus a dissimulé beaucoup de composants et de connectiques dans son smartphone compact. Le ZenFone 8 nous fait en effet l’agréable surprise d’arborer un port mini-jack, deux haut-parleurs stéréo et une batterie de 4000 mAh. Flagship oblige, il embarque un SoC Qualcomm Snapdragon 888. Trois déclinaisons sont disponibles : 8 + 128 Go, 8 + 256 Go et 16 + 256 Go. Mais il ne s’agit pas seulement de chiffres. Lorsque nous avons mis le ZenFone 8 à l’épreuve, il s’est montré vif et rapide, et a géré tout ce que nous avons lancé sans problème. Par contre, il chauffe un peu trop même lorsqu’il ne charge pas.

Côté photo, l’Asus ZenFone 8 se contente de deux caméras à l’arrière :

  • Capteur Sony IMX686 de 64 mégapixels avec objectif grand-angle ouvert à f/1,8
  • Capteur Sony IMX363 de 12 mégapixels avec objectif ultra grand-angle ouvert à f/2,2

Et d’une caméra frontale :

  • Capteur Sony IMX663 de 12 mégapixels avec objectif grand-angle ouvert à f/2,45
Le capteur principal du ZenFone 8 repose sur le capteur IMX686 de Sony, le même que celui utilisé sur les ZenFone 7 et 7 Professionnels de l’année dernière. En général, ce module a produit des images de qualité, que ce soit dans des environnements lumineux, intérieurs ou même sombres. Comme il n’y a pas de téléobjectif, le smartphone nous propose un zoom numérique jusqu’à 8x. Notez également qu’il n’est pas possible de zoomer lorsque vous prenez des photos de 64 mégapixels. Le ZenFone 8 prend également des vidéos 8K. Voici les appareils photo en action.

Cliché réalisé avec le grand-angle. Steven Fafard/CNET

La même scène avec l’ultra grand-angle. Steven Fafard/CNET

un-exemple-par défaut

Autre cliché avec le grand-angle. Sareena Dayaram/CNET

un-ultra-large-exemple

La même scène avec l’ultra grand-angle. Sareena Dayaram/CNET

sipandpaint-1

Prise avec les paramètres par défaut. Sareena Dayaram/CNET

Le zoom 8x est parfois convaincant. Steven Fafard/CNET

8x-exemple

Mais certaines scènes sont immortalisées avec plus de difficultés. Sareena Dayaram/CNET

8x-exemple

Un autre exemple de zoom 8x. Sareena Dayaram/CNET

mode nuit-2

Le ZenFone 8 a fait un bon travail en éclaircissant les images prises de nuit. Voici une photo de la ligne d’horizon emblématique de Hong Kong. Sareena Dayaram/CNET

Un autre cliché avec le mode nuit. Steven Fafard/CNET

p-20210510-184743

Une journée nuageuse sur un sentier de randonnée de Hong Kong. Sareena Dayaram/CNET

p-20210510-141405-1

Le ZenFone 8 a bien capturé la profondeur de champ dans cette photo en gros plan de la peluche de mon chien. Sareena Dayaram/CNET

Mode portrait. Steven Fafard/CNET

selfiezeonfone82-2

La photo de l’iPhone XS Max en dessous est plus réaliste et fait un meilleur travail pour capturer des couleurs plus vraies que nature. Sareena Dayaram/CNET

img-2356-2

Prise avec l’iPhone XS Max de 2018. Remarquez à quel point les couleurs sont plus chaudes que sur l’image ci-dessus. Sareena Dayaram/CNET

L’Asus ZenFone 8 dispose d’une batterie de 4000 mAh comme le Google Pixel 5. L’autonomie est le point faible de tous les smartphones compacts actuellement présents sur le marché et Asus est connu pour concevoir des modèles très endurants à l’image du Téléphone ROG 5. Pléthore de modes de gestion sont disponibles : Haute performance, Dynamique, Durable, Ultra durable et Avancé. Par défaut, c’est le mode Dynamique qui est activé et qui optimise les performances en fonction de l’utilisation. En laissant l’affichage 120 Hz, nous avons pu utiliser notre terminal pendant près d’une journée et demie. Une très jolie prestation pour un smartphone aussi compact. L’appareil supporte une puissance de charge filaire de 30W qui lui permet de retrouver toute son énergie en 1h20. Vous pouvez opter pour une charge lente, fixer une limite de charge (80, 90 ou 100%) et la planifier.

L’Asus ZenFone 8 est une belle réponse sous Android à l’iPhone 12 mini d’Apple. On apprécie ses très bonnes performances, son autonomie assez confortable en 120 Hz et son bel écran.

Asus ZenFone 8 à gauche, ZenFone 8 Flip à droite

Asus ZenFone 8 Flip : du neuf avec du vieux

Plantons le décor dès le départ, le ZenFone 8 Flip est un ZenFone 7 avec un nouveau processeur (Qualcomm Snapdragon 888) et un lecteur d’empreintes sous l’écran. D’ailleurs, la dalle de 6,67 pouces bénéficie toujours d’un taux de rafraîchissement de 90 Hz. Pas de 120 Hz donc, comme sur le ZenFone 8 classique. La Flip Camera est toujours de la partie et peut supporter 300 000 cycles de rotation.

Vous l’aurez compris, service minimum pour un smartphone qui ne donne pas envie de changer de génération.

Source des images de Sareena Dayaram : CNET.com



Source link