Test Alienware m15 Ryzen Edition R5 : notre avis


Les anciens pc portables de jeux haut de gamme ne meurent jamais, ils
évoluent. C’est le cas de la gamme m15 d’Alienware basée sur un processeur
AMD qui est remplacée dans le haut de la fourchette tarifaire par la gamme
x15 plus fine, plus avant-gardiste et beaucoup plus chère. Nous avons entre
les mains le m15 Ryzen Edition R5, équipé d’un processeur Ryzen 7 5800H
d’AMD avec 16 Go de mémoire, 512 Go de SSD, une carte GeForce RTX 3060 avec
6 Go de mémoire dédiée et un écran 15,6 pouces FHD (1 920 x 1 080p) 165 Hz.
Une configuration vendue 1 798 euros.

Eu égard à son pédigré, ce m15 Ryzen Edition R5 est assez élégant pour sa
catégorie de prix, avec un éclairage discret sur le capot et à l’arrière.
Ce n’est pas un poids plume (2,4kg) pour un portable de jeu de 15 pouces et
son bloc d’alimentation de 240 watts est énorme et lourd. Mais sa
conception est soignée et il a l’une des finitions les plus résistantes aux
empreintes digitales que nous ayons vues.

Vous avez la possibilité d’opter pour le nouveau clavier CherryMX ultra
proposé en option à 99,99€. Le clavier par défaut à quatre zones n’est pas
mauvais, mais si vous êtes pointilleux sur le toucher, le Cherry sera
peut-être plus à votre goût.

Cependant, nous avons un gros reproche à faire au clavier d’origine : le
rétroéclairage n’éclaire pas les touches de majuscule, ce qui rend
impossible de les voir lorsque l’on travaille dans l’obscurité ou si l’on
joue à des jeux avec des macros. Par ailleurs, le pavé tactile est plutôt
petit par rapport aux ordinateurs portables 15 pouces plus récents que nous
avons essayés.

Notre exemplaire de test s’est comporté exactement comme on pouvait s’y
attendre avec la combinaison de la RTX 3060 et du Ryzen 5800H. Il devrait
être capable de gérer presque tous les jeux en 1080p que vous lui
proposerez. Les résultats aux benchmarks CPU sont presque identiques à ceux
du Legion 5 Pro, qui utilise le même processeur, et les performances
graphiques sont à peu près les mêmes que celles de la RTX 3070 du Lenovo.

Nous n’avons testé qu’un seul autre portable de gaming avec la RTX 3060, le
Acer Predator Triton 300 SE, que l’Alienware dépasse d’environ 20%. Mais
c’est une anomalie car le Triton 300 SE, qui est agressivement économe en
énergie, est affaibli par sa puce Intel Core i7-11375H à faible
consommation, un bus PCI bridé (il a la plus faible bande passante de tous
les systèmes de génération actuelle que nous avons testés) et une puissance
de GPU réduite (75 watts contre 125 watts pour l’Alienware).

L’autonomie du m15 Ryzen est solide, entre 8 et 9 heures, ce qui est bien
mieux que ce que l’on attend d’un portable de jeu. Dans l’ensemble, nous
apprécions ce portable de gaming et, par extension, le R6 basé sur des
Intel Core i5 et i7 de 11ème génération. Mais il faut
reconnaître qu’il a bien plus de concurrence sur le créneau où il se trouve
qu’à l’époque où il tutoyait le haut de gamme.



Article de CNET.com adapté par CNETFrance
/ Image : Sarah Tew/CNET



Source link