Salto : le véritable nombre d’abonnés dévoilé… une déception ?


Salto : le véritable nombre d'abonnés dévoilé... une déception ?

Début janvier, la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte dévoilait le très attendu nombre d’abonnés de la plateforme de streaming SVoD française Salto : “autour de 700 000”. Un chiffre encourageant, mais qui laissait planer quelques zones d’ombres, notamment la part d’abonnements payants et d’essais gratuits.

D’après les informations du magazine Capital, et le dernier rapport du CNC, le véritable nombre d’abonnés payants serait plutôt autour de 500 000. Un chiffre à prendre avec des pincettes, car établi sur le principe d’un panel “de 1 000 internautes âgés de 15 ans et plus” sont interrogés sur leur pratique en matière de VoD et SVoD.

Salto : la déception de trop ?

Ce nombre en-deçà du chiffre annoncé début janvier, et loin de l’objectif initial à partir de 1 million d’abonnés pour la fin de l’année 2021, s’explique par les clients bénéficiant du premier mois d’abonnement gratuit, et qui se retirent de la plateforme au moment du passage au payant. Alors que le marché de la vidéo à la demande est en croissance (+11,3% en 2021), Salto confirme son retard par rapport aux autres acteurs du secteur.

Selon le tout dernier rapport du CNC (le Centre National du Cinéma et de l’Image Animée), la plateforme française ne toucherait que 8,4% des consommateurs de SVoD, et se placerait en 9e position du marché, derrière les mastodontes Netflix (63%), Amazon Prime Vidéo (51%), Disney+ (31%), mais également AppleTV+, Canal+ Série, Filmo TV et Anime Digital Network (ADN).

Une position de plus en plus délicate à tenir pour ce service de streaming possédé conjointement par TF1, M6 et France Télévisions. À la mi-2021, Salto comptait déjà 72 millions d’euros de perte, et ce chiffre ne devrait pas s’améliorer. Certes, les actionnaires ont revu leurs investissements à la hausse (135 millions d’euros sur trois ans, au lieu des 45 annoncés), mais de l’autre côté, TF1 a lancé sa propre offre SVoD – MyTF1 Max. Et même Delphine Ernotte n’écartait récemment pas l’idée de vendre les parts de la plateforme détenus par France Télévisions.

Des signaux contraires et peu rassurants pour Salto, qui possède néanmoins de nombreuses qualités, comme un prix plus abordable (6,99€ contre 8,99€ pour Netflix et Disney+), et de belles exclusivités telles que la saga Harry Potter et Kaamelott. 2022 s’annonce plus que jamais une année décisive pour la plateforme de streaming.

CNET France est un média qui appartient à Unify Tech, filiale de Unify, entreprise appartenant elle-même au groupe TF1.

À lire aussi :



Source link