Prise en main du OnePlus Nord 2 : OnePlus n’a toujours pas perdu le Nord


Prise en main du OnePlus Nord 2 : OnePlus n'a toujours pas perdu le Nord


Loin est le temps où OnePlus ne lançait qu’un à deux smartphones par an. En juillet 2020, le constructeur chinois commercialisait le OnePlus Nord, premier membre d’une gamme plus accessible qui a très vite donné naissance à des déclinaisons encore plus abordables, les OnePlus Nord N10 et Nord N100. Plus récemment, nous avons eu le droit à un OnePlus Nord CE 5G, version plus premium des deux terminaux cités plus tôt. Voici désormais le OnePlus Nord 2, le nouveau porte-étendard des Nord qui a tout pour séduire les consommateurs à la recherche d’une proposition équilibrée à moins de 400€ (399€ pour la version 8 + 128 Go et 499€ pour la version 12 + 256 Go).

Nos premières impressions

Le OnePlus Nord 2 est un savant mélange entre le OnePlus Nord et le OnePlus 9, l’un des fleurons du fabricant aux côtés du OnePlus 9 Pro. On retrouve ainsi le format du premier avec une diagonale d’écran de 6,43 pouces, l’écran poinçonné des deux modèles et le bloc photo du dernier mais sans le logo de Hasselblad réservé aux flagships. Le smartphone est très bien fini mais on regrette que le dos de notre modèle d’essai (Blue Haze) soit si glissant. OnePlus propose néanmoins un coloris Gray Sierra mat.

L’écran du OnePlus Nord 2 est le même que celui de son prédécesseur. On profite d’une dalle AMOLED capable de diffuser des contenus dans une définition Full HD+. Elle est aussi compatible HDR10+ et offre un taux de rafraîchissement de 90 Hz. À cela s’ajoutent plusieurs options agissant sur la qualité de ces derniers comme AI Resolution Boost (upscaling sur YouTube, Snapchat et Instagram) et AI Color Boost (amélioration des couleurs et du contraste sur NX Player, YouTube et VLC). S’il fait l’impasse sur le port mini-jack, le Nord 2 se dote de deux haut-parleurs stéréo.

Surprise, OnePlus s’associe avec MediaTek et équipe son smartphone d’un SoC Dimensity MediaTek 1200 AI. Pour rappel, le OnePlus Nord premier du nom abrite un Qualcomm Snapdragon 765G. L’entreprise nous affirme que le MediaTek 1200 AI, dont elle détient l’exclusivité, est aussi bon qu’un Snapdragon 870. Vous l’aurez peut-être compris, “AI” renvoie à l’intelligence artificielle et à des algorithmes qui interviennent ici sur la partie écran et la partie photo.

Pour la photo, OnePlus fait confiance à l’ultra grand-angle des OnePlus 9 et 9 Pro qui devient ici le grand-angle du Nord 2. On est donc sur un capteur- Sony IMX766 de 50 mégapixels (f/1,88 et 119,7°) qui nous avait dans l’ensemble séduits lors de notre test des deux fleurons. Ce capteur est associé à un ultra grand-angle de 8 mégapixels et un monochrome de 2 mégapixels. La prise de selfies s’effectue à l’aide d’un capteur Sony IMX615 de 32 mégapixels. Côté software, 22 scénarios différents sont reconnus en photo et en vidéo. On note également la présence d’un mode portrait nocturne et d’un mode Dualview pour enregistrer avec la caméra principale et la caméra frontale simultanément.

La configuration du Nord 2 est complétée par deux batteries d’une capacité totale de 4500 mAh. Elles peuvent accepter une charge d’une puissance de 65W. Pour finir, le terminal tourne sous OxygenOS 11.3 (Android 11).

Prix et date de sortie

Le OnePlus Nord 2 est décliné en deux versions et voici leur tarif respectif :

Deux offres de lancement sont proposées :

  • Chez les partenaires Orange, Sosh, FNAC et Darty : une paire de OnePlus Buds Z offerte pour l’achat d’un OnePlus Nord 2 du 22 juillet 17h au 27 juillet
  • Sur le site de OnePlus : le kit Stadia Premiere Edition offert pour l’achat d’un OnePlus Nord 2 dès le 22 juillet 17h (précommandes + après ouverture des ventes)

On aime ou on n’aime pas ?

OnePlus a marqué les esprits avec son premier Nord. Un solide retour de la marque sur le marché du milieu de gamme et un essai transformé par cette deuxième génération pleine de promesses. Le OnePlus Nord 2 affiche une fiche technique bien alléchante avec des concessions acceptables. À voir si à l’issue de notre test ce nouveau smartphone peut accepter l’étiquette de flagship-killer.



Source link