Massachussetts AG donne son feu vert à Uber et à l’initiative de vote des travailleurs de concert soutenue par Lyft – TechCrunch


Le procureur général du Massachusetts, Maura Healey, a donné le feu vert à une coalition de fournisseurs de services basés sur des applications comme Uber et Lyft pour commencer à recueillir les signatures nécessaires pour présenter aux électeurs une mesure de vote proposée qui définirait les conducteurs comme des entrepreneurs indépendants plutôt que des employés.

Les partisans de l’initiative, qui est essentiellement une version MA de la proposition 22, devraient rassembler des dizaines de milliers de signatures pour que la mesure se rende au scrutin de novembre 2022. Malgré le fait que l’année dernière Healey a déposé une plainte qui a contesté les classifications d’Uber et Lyft des chauffeurs en tant qu’entrepreneurs qui n’ont donc pas droit à des avantages tels que des congés de maladie, des heures supplémentaires ou un salaire minimum, mercredi, l’AG a certifié que la mesure actuelle respectait les exigences constitutionnelles.

La nouvelle arrive près de deux semaines après une La cour supérieure a jugé la proposition californienne 22, qui a été adopté en 2020, inconstitutionnel. La Coalition pour la protection des droits des travailleurs, soutenue par les syndicats, a exhorté Healey à rejeter la mesure pour les mêmes motifs, et a déclaré à Reuters qu’il envisage d’intenter une action pour contester la mesure.

La Massachusetts Coalition for Independent Work, la coalition de membres comprenant Uber, Lyft, DoorDash et Instacart, a déposé la pétition pour cette initiative de scrutin le mois dernier, un mouvement qui Le PDG d’Uber, Dara Khosrowshahi, a déclaré il pense que c’est “la bonne décision”. L’initiative proposée permettrait également aux conducteurs de gagner un minimum de 18 $ de l’heure en 2023 avant les pourboires et de fournir à ceux qui travaillent au moins 15 heures par semaine des allocations de soins de santé. Les conducteurs seraient également garantis au moins 26 cents par mile pour couvrir l’entretien du véhicule et l’essence.

La coalition a jusqu’au 1er décembre pour collecter et déposer 80 239 signatures d’électeurs. S’ils ne respectent pas ce délai, ils peuvent recueillir 13 374 signatures supplémentaires d’ici le 6 juillet 2022 pour obtenir l’initiative sur le bulletin de vote.



Source link