Le deck d’investisseurs SPAC de Nextdoor brosse un tableau d’une échelle importante et d’utilisateurs persistants – TechCrunch


Le défilé de la SPAC se poursuit au cours de cette semaine écourtée avec la nouvelle que le réseau social communautaire Nextdoor deviendra public via une société de chèques en blanc. La licorne fusionnera avec Khosla Ventures Acquisition Co. II, devenant publique et levant des capitaux en même temps.

Selon l’ancienne startup, la transaction avec la SPAC affiliée à Khosla générera un produit brut d’environ 686 millions de dollars, y compris un investissement privé de 270 millions de dollars dans des actions publiques, ou PIPE, qui est financé par une collection de fonds communs de placement, dont certains avant Nextdoor. investisseurs (dont Tiger), Sarah Friar, PDG de Nextdoor et Khosla Ventures elle-même.

Notamment, Khosla n’est pas un investisseur coté dans la société par Crunchbase ou alors PitchBook, indiquant que même les SAVS formées par des sociétés de capital-risque peuvent rechercher des transactions en dehors du portefeuille de leur société mère.

À Version Nextdoor, la transaction valorisera la société à un « fonds propres pro forma [valuation] d’environ 4,3 milliards de dollars. C’est un prix avantageux pour l’entreprise qui était récemment évaluée à 2,17 milliards de dollars dans une série H de la fin de 2019 d’une valeur de 170 millions de dollars, par données PitchBook. Ces fonds ont été investis à une évaluation pré-monétaire fixe de 2 milliards de dollars.

Alors, dans quoi les investisseurs publics auront-ils la chance d’acheter au nouveau prix plus élevé ? Pour y répondre, nous devrons nous tourner vers l’entreprise Deck Investisseur SPAC.

Nos observations générales sont que, bien que le deck SPAC de Nextdoor ait des ennuis réguliers, il offre un regard lucide sur les performances financières de l’entreprise à la fois en termes historiques et en termes de ce qu’elle pourrait accomplir à l’avenir. Notre moquerie habituelle des cartes SPAC ne s’applique généralement pas. Commençons.

Le terrain SPAC de Nextdoor

Nous allons parcourir le jeu dans son ordre de diapositives d’origine pour mieux comprendre l’argument de l’entreprise pour sa valeur aujourd’hui, ainsi que sa valeur future.

La société démarre avec une note indiquant qu’elle compte 27 millions d’utilisateurs actifs hebdomadaires (voisins, dans son propre langage) et revendique des utilisateurs dans environ un ménage américain sur trois. L’argument, alors, est que Nextdoor a escalader.

Quelques diapositives plus tard, Nextdoor détaille sa mission : « Créer un monde plus doux où chacun a un quartier sur lequel il peut compter. » Alors que des comptes comme @BestOfNextdoor pourrait rendre cet énoncé de mission aussi cohérent qu’ExxonMobil en disant que son objectif principal était, disons, la réduction du carbone atmosphérique, nous devons le prendre au sérieux. L’entreprise veut pour rassembler les gens. Il ne peut pas contrôler ce qu’ils font à partir de là, comme nous l’avons tous vu. Mais le fait que les gens grossiers sur Nextdoor soient un mème découle de la même échelle que celle dont l’entreprise se vantait.

Les chiffres de rétention de Nextdoor soulignent le nombre d’utilisateurs actifs. Voici comment il décrit cette métrique :

Crédits image : Plateforme d’investisseurs Nextdoor SPAC

Ce sont des utilisateurs actifs mensuels, attention, pas hebdomadaires actifs, le chiffre que la société a cité en haut. Donc, les métriques sont plus lâches ici. Et l’entreprise compte les utilisateurs comme actifs s’ils ont “démarré une session ou ouvert un e-mail de contenu au cours des 30 derniers jours”. À quel point cette métrique est-elle prudente ? Nous vous laissons décider.

L’argument de la société pour sa valeur se poursuit dans la diapositive suivante, Nextdoor notant que les utilisateurs deviennent plus actifs à mesure que de plus en plus de personnes utilisent le service dans un quartier. Cela semble évident, même s’il est agréable, supposons-nous, de voir l’entreprise codifier nos attentes dans les données.

Nextdoor fait ensuite valoir que sa base d’utilisateurs est distincte de celle des autres réseaux sociaux et que ses utilisateurs sont à peu près aussi actifs que ceux de Twitter, bien que moins actifs que sur les grands réseaux sociaux américains (Facebook, Snap, Instagram).

Pourquoi passer par l’exercice de trier Nextdoor dans une cabale de réseaux sociaux ? Eh bien, voici pourquoi :





Source link