L’Afrique du Sud lève le couvre-feu alors qu’elle dit que la quatrième vague de COVID-19 a culminé


L’Afrique du Sud a levé le couvre-feu nocturne à 4 heures du matin. L’évolution de la pandémie, les taux de vaccination dans le pays et les capacités disponibles dans le secteur de la santé, selon un communiqué de Mondli Gungubele, ministre de la Présidence, l’Afrique du Sud est actuellement au plus bas de ses cinq phases d’alerte.

“Tous les indicateurs suggèrent que le pays a peut-être dépassé le pic de la quatrième vague au niveau national”, a déclaré jeudi un communiqué de la réunion spéciale du cabinet.

Les données du ministère de la Santé ont montré une augmentation du nombre de nouveaux cas découverts au cours de la semaine se terminant le 1er janvier.

Les données du ministère de la Santé ont montré qu’une augmentation de l’Afrique du Sud était le pays le plus durement touché d’Afrique pendant la pandémie, avec environ 3,5 millions d’infections et 91 000 décès dans les deux cas.

En plus de lever les restrictions à la circulation du public, le gouvernement a déclaré que les réunions seraient limitées à 1 000 personnes au maximum à l’intérieur et à 2 000 personnes à l’extérieur.

Il a également décidé que les magasins d’alcools seraient autorisés à fonctionner au-delà de 23 heures (2100 GMT) pourraient revenir aux conditions de licence complètes, ce qui est une aubaine bienvenue pour les commerçants et les entreprises durement touchés par la pandémie et cherchant à se remettre pendant la saison des vacances.

La variante Omicron est hautement transférable, il y a eu des taux d’hospitalisation plus faibles que lors des vagues précédentes », a déclaré le cabinet, ajoutant que l’utilisation de masques dans les lieux publics était toujours obligatoire. Le masquage lorsqu’il est requis est toujours un crime en Afrique du Sud.





Source link