La valeur d’Elon Musk grimpe à 304 milliards de dollars alors que le stock de Tesla monte en flèche après que le constructeur automobile a déployé près d’un million de véhicules en 2021


Elon-musk-et-son-fils,Elon musc Son

Elon Musk et son fils X Æ A-Xii lors d’un événement Time Person of the Year le 13 décembre 2021 à New York(Theo Wargo/Getty Images pour TIME)

L’homme le plus riche du monde a commencé la nouvelle année la plus riche avec le fondateur de Tesla, Elon Mask, ajoutant 32,6 milliards de dollars à sa valeur nette, portant sa fortune à 304,2 milliards de dollars. première personne à le faire.

Selon Forbes, le milliardaire controversé des médias sociaux qui est également le fondateur de la société spatiale commerciale SpaceX est resté en tête de la liste des plus riches du monde pour la nouvelle année. À la deuxième place et 103,6 milliards de dollars derrière Musk se trouve Bernard Arnault, PDG de l’empire français de la mode LVMH. Le fondateur et ancien PDG d’Amazon, Jeff Bezos, occupe la troisième place, a déclaré Forbes.

La flambée du cours de l’action Tesla a de nouveau été attribuée à la richesse croissante de l’Afrique du Sud.
Le constructeur de voitures électriques a déclaré avoir livré plus de 936 000 voitures en 2021, dépassant les prévisions des analystes, mais a également déclaré que la société avait rappelé 475 000 de ses voitures construites entre 2014 et 2021. Forbes a déclaré

Les actions de Tesla avaient augmenté de plus de 13% à la fermeture du marché, la capitalisation boursière de la société dépassant à nouveau la barre des 1 000 milliards de dollars après être tombée en dessous de ce niveau le mois dernier. En tant que PDG de Tesla, Musk, nommé Person of the Year 2021 par Time Magazine, détient environ 15,6% des actions de la société. 5,7 millions d’options d’achat d’actions qu’il a exercées en même temps.

Si cela est vrai, cela le placerait parmi les plus gros contribuables de l’histoire des États-Unis, bien que cela ne représente qu’environ 0,0036 % de sa valeur.

Il aurait vendu 15,7 millions d’actions Tesla au cours de 2021, d’une valeur de plus de 16 milliards de dollars avant impôts.

La fortune de Musk a bondi de plus de 200 milliards de dollars entre 2020 et 2021. Rien qu’en 2021, il a ajouté 116 milliards de dollars à sa valeur nette.

Selon Forbes, il s’agit du plus gros gain sur un an enregistré par un milliardaire depuis que le média a commencé à suivre la richesse des personnes fortunées.

Musk devrait gagner une autre aubaine plus tard ce mois-ci lorsque Tesla publiera ses résultats du quatrième trimestre. Si l’entreprise atteint certains objectifs opérationnels et de valorisation, l’homme le plus riche du monde est appelé à devenir encore plus riche.

2021 a été une année mouvementée pour Musk, marquée par une apparition dans Saturday Night Live, une rupture avec sa petite amie Grimes et son auto-couronnement en tant que « Technoking » de Tesla.

Musk a fait d’énormes vagues le mois dernier en vendant plusieurs milliards de ses actions Tesla dans un mouvement prétendument dicté par un sondage qu’il a publié sur Twitter.

La flambée du cours des actions de Tesla a de nouveau été créditée pour la richesse croissante de Musk. Tesla a livré plus de 936 000 véhicules l’année dernière, un chiffre record qui représente une augmentation de 87 % par rapport à son nombre de livraisons de 2020. Sur la photo : une usine Tesla en Chine (photo d’archives)

En réalité, au moins certaines des ventes d’actions ont été motivées par des taxes obligatoires alors qu’il a exercé des options d’achat d’actions qui expireront en août.

Il a vendu pour 16,4 milliards de dollars d’actions depuis début novembre, date à laquelle il a annoncé qu’il vendrait 10% de ses actions Tesla si les utilisateurs de Twitter étaient d’accord, ce qu’ils ont fait.

Mais Musk avait mis en place en septembre un plan préétabli pour les ventes d’actions liées aux options expirant l’année prochaine, et Tesla a déclaré mardi dans un dossier que le programme était terminé.

Musk a déclaré la semaine dernière qu’il aurait fini de vendre des actions une fois ses ventes programmées terminées, ce qui signifie que la vente est maintenant terminée.

Les transactions finales, rapportées mardi, comprenaient l’exercice d’une option sur 1,6 million d’actions et la vente de 934 090 de ces actions pour payer des impôts.

Au total, Musk a vendu 15,7 millions d’actions de Tesla à la fin de cette année, soit environ les 10 % du capital que le milliardaire s’était engagé à vendre.

Il a exercé des options attribuées en 2012 pour acheter près de 23 millions d’actions à 6,24 $ chacune, une fraction du cours de l’action Tesla, qui s’élevait à 1069,33 $ en fin de séance jeudi, la dernière séance de bourse de l’année.

Tesla livre un record de 936 172 voitures électriques en 2021 malgré des problèmes de chaîne d’approvisionnement

Tesla a livré plus de 936 000 véhicules l’année dernière, un chiffre record qui représente une augmentation de 87% par rapport à son nombre de livraisons de 2020 malgré un certain nombre d’obstacles rencontrés par le constructeur automobile électrique au cours de l’année écoulée.

La société basée à Austin, au Texas, a annoncé dimanche ses résultats de production et de livraison du quatrième trimestre – quelques jours seulement après avoir rappelé près d’un demi-million de voitures Model 3 et Model S pour résoudre les problèmes qui augmentent le risque d’accident.

Et en février dernier, Tesla a annoncé aux travailleurs qu’elle arrêterait temporairement une partie de la production dans son usine d’assemblage de voitures en Californie, car elle faisait face à une pénurie de semi-conducteurs.

Les travailleurs d’une ligne de production de berlines Model 3 à Fremont ont été informés que leur ligne serait en baisse du 22 février au 7 mars, a déclaré à Bloomberg News une personne proche du dossier.

Malgré les défis auxquels l’empire des voitures électriques d’Elon Musk a été confronté au cours de l’année écoulée – notamment les pénuries de puces et les scandales de dénonciation – la demande pour les voitures élégantes et futuristes n’a fait que croître.

Le nombre de voitures livrées l’année dernière éclipse les chiffres de l’entreprise à partir de la fin de l’année 2020, lorsque 499 550 véhicules ont été expédiés aux clients.

Sur les ventes réalisées l’année dernière, les manèges Model 3 et Model Y de Tesla ont représenté 911 208 – soit 97 % – des 936 172 véhicules livrés. Sa berline modèle 3 la plus économique coûte 46 490 $ et plus, tandis que le SUV de taille moyenne modèle Y commence à environ 61 000 $.

Il a livré 24 964 de ses véhicules Model S et Model X les plus chers ; son seul VUS pleine grandeur, le modèle X est étiqueté à environ 110 000 $ tandis que le modèle phare S commence à environ 100 000 $.

Tesla en 2020 a livré 57 039 de ses véhicules Model S et X en 2020, et 442 511 voitures Model 3 et Model Y.

Elle a livré 112 000 véhicules en 2019.

L’analyste de Wedbush Securities, Daniel Ives, a déclaré que les derniers chiffres étaient “à couper le souffle” étant donné la pénurie mondiale actuelle de puces affectant l’industrie automobile.

Ives a déclaré que l’augmentation de la production était probablement stimulée par la demande croissante des acheteurs de voitures en Chine, ainsi que par un enthousiasme plus large pour les véhicules électriques.

Musk est également intervenu sur l’accomplissement en tweetant : ” Excellent travail de l’équipe Tesla dans le monde entier ! “

L’image de marque de Tesla a pris quelques coups l’année dernière, plus récemment la semaine dernière lorsqu’elle a rappelé 356 309 véhicules Model 3 fabriqués entre 2017 et 2020 en raison de problèmes avec la caméra de recul et 119 009 véhicules Model S en raison de problèmes de coffre avant.

Tesla a averti que pour les véhicules spécifiques du modèle 3, l’ouverture et la fermeture du coffre pourraient endommager le faisceau de câbles fixant la caméra de recul, provoquant une défaillance soudaine de la caméra.

Et le problème de la Model S pourrait empêcher le coffre avant de se verrouiller, lui permettant de se relever pendant que le véhicule est en mouvement.

Selon Tesla, seulement 1% environ des voitures Model 3 ont le défaut, contre 14% des véhicules Model S.

Les actions de Tesla sont tombées de leurs sommets records, atteints deux jours avant le tristement célèbre sondage Twitter de Musk, mais sont toujours sur la bonne voie pour terminer l’année en hausse de 54% par rapport au 1er janvier.

La société a été critiquée cette semaine après avoir annoncé l’ouverture d’un showroom au Xinjiang.

Cette décision a attiré les critiques des groupes de défense des droits et du commerce américains, ce qui en fait la dernière entreprise étrangère prise dans les tensions liées à la région de l’extrême-ouest de la Chine.

Le Xinjiang est devenu un point de conflit important entre les gouvernements occidentaux et la Chine ces dernières années, alors que les experts de l’ONU et les groupes de défense des droits estiment que plus d’un million de personnes, principalement des Ouïghours et des membres d’autres minorités musulmanes, ont été détenues dans des camps là-bas.

La Chine a rejeté les accusations de travail forcé ou de tout autre abus là-bas, affirmant que les camps offrent une formation professionnelle et que les entreprises doivent respecter ses politiques là-bas.

Vendredi dernier, le constructeur américain de voitures électriques a annoncé l’ouverture d’une salle d’exposition dans la capitale régionale du Xinjiang, Urumqi, sur son compte officiel Weibo. “Le dernier jour de 2021, nous nous rencontrons au Xinjiang”, a-t-il déclaré dans le message.

Mardi, le Council on American-Islamic Relations, la plus grande organisation de défense des musulmans aux États-Unis, a critiqué cette décision, affirmant que Tesla « soutenait le génocide ».

Les États-Unis ont qualifié de génocide le traitement par la Chine des Ouïghours et d’autres musulmans du Xinjiang. Les États-Unis et quelques autres pays prévoient un boycott diplomatique des Jeux olympiques d’hiver de Pékin en février sur la question.

“Elon Musk doit fermer la salle d’exposition de Tesla au Xinjiang”, a déclaré le Conseil des relations américano-islamiques sur son compte Twitter officiel, faisant référence au fondateur de Tesla.

Des critiques similaires sont venues d’un groupe commercial américain, l’Alliance for American Manufacturing.

Tesla n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire. Le constructeur automobile exploite une usine à Shanghai et y augmente sa production dans un contexte de forte augmentation des ventes en Chine.

Un grand nombre d’entreprises étrangères ont été déclenchées ces derniers mois par les tensions entre l’Occident et la Chine à propos du Xinjiang, alors qu’elles tentent d’équilibrer la pression occidentale avec l’importance de la Chine en tant que marché et base d’approvisionnement.

En juillet, le détaillant de mode suédois H&M a signalé une baisse de 23 % de ses ventes en monnaie locale en Chine pour son trimestre de mars à mai après avoir été touché par un boycott des consommateurs en mars pour avoir déclaré publiquement qu’il ne s’approvisionnait pas en produits du Xinjiang.

Le mois dernier, le fabricant américain de puces Intel a fait face à des appels similaires après avoir dit à ses fournisseurs de ne pas s’approvisionner en produits ou en main-d’œuvre au Xinjiang, ce qui l’a incité à s’excuser pour « les problèmes causés à nos clients, partenaires et public chinois respectés ».

Bien que certaines aient essayé de réduire l’exposition de leur chaîne d’approvisionnement dans la région, d’autant plus que Washington interdit les importations telles que le coton du Xinjiang ou met sur liste noire les entreprises chinoises qui, selon lui, ont aidé la politique de Pékin là-bas, de nombreuses marques étrangères y exploitent des magasins.

Tesla s’est également retrouvé sous surveillance de la part du régulateur automatique de la NHTSA, qui sonde son système de pilote automatique pour des raisons de sécurité.





Source link